Musique,  Waxoo

De l’autre côté du rideau

Dans cet article, je vais te parler du « backstage » (terme courant anglais voulant désigner le derrière de la scène). Bon nombre de personnes croit qu’être artiste c’est simple sauf que cela devient beaucoup plus compliqué quand il s’agit de se produire sur une scène. Il n’y a pas vraiment de place pour les amateurs sur une scène. Quelle soit grande ou petite, un artiste doit rester professionnel. En plus de cela, si tu as le sens de l’entraide, tu peux devenir un atout pour beaucoup d’organisateurs.

Mon parcours en quelques mots

Pour ma part, je n’ai pas fait autant de scènes qu’on pourrait le croire. J’ai commencer par des petites scènes de quartier jusqu’à participer à des festivals en tout genre. Ce qui m’a fait progresser, ce n’est pas mon talent mais mon professionnalisme. Ce que j’entends par professionnalisme, ce sont les actes et les paroles que doivent avoir quelqu’un pour être reconnu par son secteur. Avant de monter sur scène, j’ai toujours pour habitude d’enlever tout ce stress d’avant scène en parlant avec mon entourage ou bien  en discutant de sujet d’actualité avec l’équipe technique. Un petit thé (non je ne bois pas de café), un petit goûter, et une décontraction totale, voilà la base de mon professionnalisme. En 6 ans de carrière, chaque scène était différente des unes des autres sauf pour celles qui étaient au même endroit chaque année ou demi-année.

A propos de l’organisation

Ce point est très important car :

  • sans organisation, il n’y a pas de concert
  • sans organisation, il n’y a pas de mystère
  • sans organisation, il n’y a pas de public
  • avec de l’organisation, on peut faire passer beaucoup d’artistes en très peu de temps
  • avec de l’organisation, on peut prévoir tout les imprévus
  • avec de l’organisation, on peut rendre heureux les artistes et le public

Ces 6 points ne sont qu’un résumé de ce que peut apporter une bonne organisation.

Globalement, une bonne organisation est constitué des 4 membres essentiels ci-dessous :

  • l’organisateur, société qui gère les événements et s’occupe de la logistique générale (publicité, artistes, rémunération, prestataires, staff, etc…),
  • la sonorisation, société qui va apporter du matériel pour la diffusion de la musique (généralement c’est un partenaire externe),
  • les financeurs, en grande partie ce sont les collectivités qui font appelle aux organisateurs privés pour investir leur lieux de diffusion,
  • les artistes, membres à part entière, ils sont soient autonomes ou proviennent d’une maison de disques (label).

Un backstage type

Voici donc comment je procède pour un backstage.

Tout d’abord, je préviens l’organisateur de mon arrivée. Si je ne le fait pas, je risque fortement d’être recalé (c’est ballot hein !). En règle général, certains évènements prévoit des distributions de badges avant le jour-J mais rares sont les artistes qui viennent les récupérés. Comme je le dit souvent, un badge est un précieux sésame qui te permet d’obtenir ‘presque’ tout.

Après avoir passer la sécurité, je vais directement m’informer sur l’avancée des passages sur scène. En principe, mon passage se déroule etre 30 minutes voire 1 heure après mon arrivée. Si c’est possible de me brancher et de préparer mon arrivée sur scène, je n’hésite pas à solliciter les techniciens du son. En théorie, ces derniers disposent d’une feuille avec l’ordre de passage des artistes et de leurs besoins techniques mais ce n’est pas systématique.

Pendant le temps d’attente, je mange rarement quelque chose. Tout se passe dans les 10 dernières minutes avant l’entrée des artistes, on sert les dents et on se lance.

Lorsque le show est terminée, c’est l’heure de faire le bilan. On attend jamais la fin d’un évènement pour partager ces joies et ces déceptions. Ce qui s’est bien passé m’importe peu. Ce qui m’intéresse vraiment c’est les erreurs que j’ai commises lors de la prestation, c’est grâce à ça que je peux m’améliorer et donner le meilleur de ce que je peux faire. Dans le même temps, je remercie toutes les équipes et je part manger quelque chose. Et oui, mixer sur une scène ça creuse l’appétit !

Quand tout est dit, j’hésite pas à soutenir nos confrères et collègues qui sont en train de passer ou qui ne sont pas encore passer. La solidarité avant tout ! Après le final, tout le monde retourne chez soi.

Ce qu’il faut retenir !

Pour un concert réussi, il faut de bons artistes et un bon backstage…

Waxoo, peace 😜

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.